Conseils utiles et efficaces pour laver une culotte de règles

Depuis des décennies, la gent féminine s’est habituée à l’utilisation des serviettes hygiéniques. Mais ces derniers temps, on assiste à un retour de la culotte menstruelle. Il existe de nombreuses raisons qui poussent une femme à opter pour cette solution. 

Pourquoi porter une culotte des règles ?

La femme du 21e siècle peut désormais opter pour le port d’une culotte de regles. En effet, cet accessoire lui permet de ne plus être incommodée pendant la période des menstruations. De plus, elle n’est plus en contact avec les substances toxiques contenues dans les serviettes hygiéniques. Car, le retour aux matières naturelles a permis de mieux prendre soin de la flore vaginale. Sans oublier que la culotte menstruelle permet de réaliser des économies substantielles. D’autant plus cette dernière se révèle assez facile à laver. 

Il faut aussi souligner que cette protection hygiénique lavable vous aide à éviter un certain nombre de désagréments. Il s’agit notamment :

  • Des fuites intempestives ;
  • Des mauvaises odeurs ;
  • Des problèmes de santé qui peuvent devenir très graves.
  •  

On peut donc dire que la culotte de regles est très utile pour la gent féminine. C’est pourquoi il faut en prendre soin, notamment au moment du lavage.

Comment bien laver la culotte des regles ?

Le lavage de la culotte des regles ne constitue pas un grand problème pour la femme. Il est vrai qu’aujourd’hui, une partie de la gent féminine ignore l’utilisation de la culotte lavable pour les règles. Or, l’opération est assez simple à réaliser. Il suffit de respecter les différentes étapes.

Un bon rinçage de la culotte

  1.  

La première chose à faire après avoir retiré votre culotte des regles est de le rincer à l’eau froide. Pour cela, vous devez simplement laisser l’eau du robinet couler sur le vêtement pendant 2 à 3 temps. Ce qui permet au sang des règles de partir. En d’autres termes, il faut garder la culotte menstruelle sous l’eau du robinet jusqu’à la disparition du rouge et que l’eau devienne claire. Même si vous avez des règles abondantes, il n’est pas indispensable de tremper votre sous-vêtement. 

Lavage à la main ou à la machine

  1.  

Une fois cette première étape terminée, vous pouvez désormais passer à la phase suivante, c’est-à-dire au lavage du sous-vêtement. À ce stade, vous pouvez mélanger ce dernier avec le reste de votre linge. Ensuite, vous pouvez le laver soit à la main soit à la machine. Si vous optez pour cette dernière solution, il est conseillé d’utiliser le programme « Délicat » et de mettre la culotte des regles dans un filet à linge afin de protéger la dentelle de façon optimale.  

Le séchage

  1.  

La dernière étape du lavage de la culotte menstruelle consiste au séchage. Il est toutefois déconseillé d’utiliser le sèche-linge qui risque de rendre fragile le tissu imperméable du sous-vêtement. Il vaut mieux opter pour un séchage à l’air libre. Cela permet d’ailleurs de préserver sa forme. Une fois que la culotte est séchée, vous pouvez alors la mettre dans un placard, en attendant l’arrivée de vos prochaines règles.

Quelques conseils concernant le lavage du sous-vêtement

Afin de préserver la qualité et la longévité de la culotte des regles, il convient de prendre quelques précautions. En premier lieu, il faut éviter d’utiliser le savon noir, les savons gras ainsi que les adoucissants. En effet, ils bouchent les capacités absorbantes du sous-vêtement. D’autre part, les produits renfermant de la glycérine sont également prohibés. C’est le cas notamment de certains savons de Marseille. 

Dans le cas où vous lavez la culotte menstruelle à la machine, il faut éviter d’utiliser les lessives classiques. Certes, ces dernières peuvent engendrer des démangeaisons, des irritations ou encore des allergies au niveau des muqueuses vaginales. De plus, ces substances vont attaquer les fibres de la culotte, ce qui accélère sa détérioration. Il est donc recommandé d’utiliser une lessive non-agressive, voire des produits bio qui sont en outre plus doux pour votre peau. 

2

(23 lectures)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *