Connaître le coût de la formation de coiffure pour adultes

Aujourd’hui, de nombreuses personnes rêvent de faire carrière dans l’univers de la coiffure. Cependant, le chemin pour concrétiser ce rêve passe par de nombreuses épreuves. Parmi celles-ci, il y a l’obligation de suivre une formation appropriée. 

Comment devenir coiffeur ou coiffeuse ? 

Il faut savoir qu’aucun salon de coiffure n’embauche pas de salarié qui ne soit pas diplômé. Ce qui signifie que pour pouvoir poster votre candidature, il faut au préalable suivre une formation coiffure. Dans l’Hexagone, il existe 4 diplômes dans ce domaine :

  • Le CAP coiffure qui est le diplôme le moins élevé qui permet d’exercer ce métier. C’est pourquoi il n’est pas possible de gérer un salon de coiffure avec un tel diplôme.
  • LE BP coiffure qui s’obtient 1 an après avoir décroché le CAP. Cette formation peut se dérouler en continu soit en apprentissage.
  • Le BTS métiers de la coiffure qui se prépare pendant 2 ans dans un lycée, qu’il soit public ou privé. Et ce, après avoir décroché un bac professionnel à orientation scientifique ou technique.
  • Le Brevet de Maîtrise (BM) qui est délivré par les Chambres des Métiers et de l’Artisanat. Il se prépare en 2 ans.

D’autre part, après 3 ans d’exercice du métier de coiffeur ou de coiffeuse, on peut également décrocher un Certificat de Qualification Professionnelle (CQF) de responsable de salon de coiffure.

Quid des écoles de formation coiffure ?

En France, il existe 3 types d’écoles pour la formation coiffure adulte professionnelle. D’un côté, vous avez les lycées professionnels privés ou publics. Ensuite, il y a les Centres de Formation des Apprentis (CFA). Enfin, vous pouvez vous tourner vers les instituts de formation coiffure, notamment ceux affiliés aux fédérations de la coiffure. Il est recommandé de choisir ces établissements pour suivre une formation initiale en coiffure, à savoir après la classe de 3ème. 

Le budget à prévoir pour suivre ce genre de formation

Avant de suivre une formation coiffure pour adultes, il est utile de connaître les tarifs appliqués par les centres d’apprentissage. Ils peuvent varier d’un établissement à l’autre. Toutefois, il est possible de connaître le tarif moyen pour chaque diplôme. Ainsi, pour un CAP « Salon Pro » coiffure d’une durée de 1 an au sein d’une école réputée, il faut débourser environ 3 850 euros. Il faut encore prévoir le coût du matériel technique professionnel qui s’élève à 720 euros. Dans le cas d’un CAP en 1 an dans le même établissement, les frais de scolarité montent à 3 390 euros, plus le matériel de 600 euros.

Si la durée du CAP est de 2 ans, les frais de scolarité sont de 3 220 euros, avec un matériel qui coûte toujours 600 euros. Si vous souhaitez décrocher le diplôme de BP Coiffure après votre formation coiffure de 3 ans, vous devez prévoir entre 700 et 2 500 euros par année de scolarité. De même, pour un BTS métiers de la coiffure d’une durée de 2 ans, le tarif moyen varie entre 990 et 3 200 euros.  

Conseils pour suivre une formation de coiffure pour adultes

Avant de suivre ce genre de formation, voici quelques conseils qui peuvent vous être utiles.

Conseil n°1 : trouver des financements

Il est vrai que les frais de formation coiffure pour adultes peuvent être extrêmement chers. Toutefois, il existe de possibilités de bénéficier d’aides ou de financements. Les organismes comme Pôle Emploi, le FONGECIF ou encore le Conseil Régional peuvent aider à financer la formation. 

Conseil n°2 : recueillir des informations

D’autre part, il est recommandé de demander un maximum de renseignements auprès des individus qui ont suivi le même parcours. Il s’agit notamment de ceux qui ont opté pour la reconversion professionnelle en coiffure. Cela vous permet d’en savoir davantage sur leur ressenti ainsi que les difficultés qu’ils ont rencontrées et les pièges qu’il faut éviter. Pour récolter toutes ces informations, vous pouvez assister aux portes ouvertes des écoles ou aux salons d’orientation, ou encore parcourir les forums en ligne

Conseil n°3 : voir loin

Enfin, il est recommandé d’anticiper la fin de votre apprentissage et de vous informer sur les possibilités d’embauche autour de vous. Il ne faut surtout pas laisser le métier venir à vous, c’est à vous d’aller vers lui. En d’autres termes, en-dehors, vous devez également acquérir un certain état d’esprit, vous ouvrir aux tendances dans le secteur, etc. 

(2 lectures)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *